La Grande Motte ou le voyage en Utopia

En partant une semaine en vacances à la Grande Motte, je n’aurais jamais imaginé qu’une station balnéaire française, si connue et décriée m’intéressa autant.

Rapidement, je me suis remémorer des souvenirs de prépa en particulier une dissertation sur l’utopie donnée par notre iconoclaste professeur de français Gérard Macé, ainsi que ce moment où après un cours d’anglais, j’avais rapproché près de moi une jeune fille en agrippant son écharpe, nos deux visages c’étaient alors frôlés mais pour nos lèvres on attendit quelques jours de plus.

grande-motte-plage

La Grande Motte c’est la ville idéale, construite à moins de 20 kilomètres de Montpellier par un architecte visionnaire Jean Balludur, à qui l’État avait donné tous les moyens de parvenir à ses fins. Séjourner à la Grande Motte c’est implicitement participer à une utopie, une ville et un modèle de société créés de toute pièce dans les années 60 par la mission Racine sous l’égide du Général De Gaulle.

grande-motte-pyramide

La Grande Motte est une ville côtière qui à deux visages, l’un masculin avec des bâtiments en forme de pyramide et l’autre féminin avec des immeubles aux courbes gracieuses. L’architecture n’est jamais oppressante, on est loin des grands ensembles se trouvant à la périphérie des grandes villes françaises.

La végétation est omniprésente et pensée pour résister aux embruns, d’ailleurs les immeubles servent de pare-vent, sans eux de nombreuses espèces végétales ne pourraient pas subsister, étonnant non ?

grande-motte immeuble

grande-motte facade

grande-motte




Laisser un commentaire