Test de DxO OpticsPro 10

La nouvelle version de DxO OpticsPro vient de sortir. Pourquoi ne pas la tester sachant qu’on peut l’essayer gratuitement pendant 30 jours ? Habitué depuis (trop) longtemps à utiliser Nikon NX2 pour parfaire la qualité visuelle de mes photos prises en NEF (RAW), je me suis laissé tenter et j’ai téléchargé la version 10 de Dx0.

Il faut l’avouer c’est la première fois que j’utilise ce logiciel. L’interface est claire mais à mon goût un peu trop chargée néanmoins on trouve facilement ses marques. Rapidement DxO télécharge le couple boitier objectif correspondant aux photos que vous avez réalisées et corrige automatiquement les défauts de vos optiques, principalement la distorsion.

Après avoir choisi une photo je commence classiquement à régler les paramètres liés à la luminosité, au contraste et la saturation des couleurs. Que c’est long ! Ma machine est assez récente un Intel core I7-3770 avec pas mal de ram, mais les traitements ne se font pas en temps réel, le résultat apparait généralement après plus d’une demi-seconde, pourtant mes photos ne font que 20 méga.

Photo non traitée

DxO-sans-retouche

Photo traitée en utilisant quelques fonctionnalités de DxO

DxO-avec-retouche

Testons maintenant la grande nouveauté de cette nouvelle version de Dx0 : le clearview. Vous ne le savez peut-être pas mais cet outil permet automatiquement de supprimer le voile atmosphérique sur vos photos. Le résultat est plutôt satisfaisant même s’il marche avec plus ou moins de réussite suivant les photos.

Photo initiale

DxO-sans-clearview

Photo traitée uniquement avec clearview

DxO-avec-clearview

Où est l’outil pour sélectionner partiellement une zone de la photo ? Inutile de chercher il n’y en pas ! Vous pouvez uniquement retoucher une photo dans sa globalité. Si vous avez une photo complexe à traiter, vous devrez utiliser un autre logiciel, c’est dommage.

Je n’ai pas tester la réduction du bruit, j’imagine que les temps de traitement devraient être très couteux en temps même si la qualité est sans doute au rendez-vous.

Verdict : Trop lent, trop limité mais aussi trop cher, compter 199 euros pour la version élite.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *