Test du nouveau reflex Nikon D5300

Mon D90 après 5 de bons et loyaux services va découvrir les joies d’un repos bien mérité dans une armoire entre deux piles de pulls. Son successeur le Nikon D5300 fera-t-il aussi bien voir mieux que mon D90, et surtout que mon D70 qui était tombé en panne lors d’un voyage sur l’ile de Majorque ? Si vous souhaitez lire un test où l’on coupe un pixel en quatre ou bien vous émerveiller ou pas sur le faible bruit d’un crop de 400% de l’image en 3200 iso, alors passez votre chemin !

Déjà savez-vous pourquoi j’ai choisi un D5300 ? C’est simple mon D90 avait quelques pixels morts, ce qui ne m’empêchait pas de dormir, mais parfois m’énervait quand je regardais mes photos sur mon écran Eizo (il fallait enfin que je trouve un article pour vous dire que j’avais un bel écran !). Et le passage à la caisse a été accéléré dès que j’ai su que le D5300 avait le GPS intégré.

Prise en main

L’appareil est léger, plutôt compact mais moins que les appareils photos Nikon de la série D3xxx mais bien plus que les D7000 ou D7100. Le gros moins est évidement l’absence de la molette sur la face avant par rapport à mon reflex D90. Un autre gros manque : on ne peut pas changer les iso sans passer par les menus de l’appareil. Autre grosse faute de Nikon, l’écran n’est pas tactile. Le viseur est plutôt agréable mais par rapport à un D600, on a l’impression de regarder dans le trou d’une serrure surtout quand on porte des lunettes

Après toutes ces remarques négatives passons, à ce que j’ai aimé : le poids, la définition de l’écran, la finition de l’appareil.

Qualité des photos

Prenant habituellement toutes mes photos en NEF, je ne vous donnerai donc aucune indication sur la qualité des photos jpg natives délivrées par le nikon D5300. Pour les photos que j’ai prises pour ce test, j’ai choisi le mode A (priorité ouverture). Les photos ci-dessous sont redimensionnées et converties en jpg sans être retouchées avec l’aide du logiciel Nikon NX2 version 2.45.

Toutes les photos ont été prises avec un objectif Nikon AF-S DX 35 mm f/1.8 série G.

riviere-marne

herbe

arbre

contre-jour

Par rapport à mon D90, on peut noter une nette amélioration de la balance des blancs notamment en intérieur. Sous un éclairage de type incandescent, la photo est étonnamment plaisante à regarder gommant même un peu trop le côté jaune ou orangé de la lumière. La montée en iso est excellente, le bruit plutôt faible surtout comparé à mon D90.

En extérieur, je trouve que le reflex D5300 a tendance parfois a un peu trop surexposé les photos. Typiquement si la photo est composé de plus de zones sombres que zones claires, la photo est inévitablement surexposé. J’aurai préféré le contraire !

Concernant la vitesse de l’autofocus, rien à dire il est plutôt rapide, même si parfois en intérieur (sombre) il peut parfois  avoir du mal à accrocher le sujet.

J’avais lu dans les forums que parfois les images avaient tendances à être flou quand on la prenait photo à faible vitesse avec un capteur de 24 megapixels. Pour l’instant je n’ai pas à me plaindre, je n’ai pas eu plus de photos flous qu’habituellement.

Test GPS

Bizarrement toutes mes photos n’ont pas été géolocalisées pourtant j’avais laissé volontairement mon appareil ouvert. Je suis un peu déçu par le GPS, pour autant les photos qui ont été géolocalisées, l’ont été avec beaucoup de précision.

gps

Conclusion

Le D5300 se montre nettement supérieur à son prédécesseur le D90. Les 5 ans d’écart qui séparent les deux appareils sont visibles mais le D90 n’a pas encore à rougir de ses performances. Maintenant il reste à savoir si mon reflex D5300 est suffisamment robuste pour envisager une longévité de plus de 5 ans. Sujet que que je n’ai pas abordé dans le test, le prix de l’appareil. Je l’ai acheté dans un kit avec un objectif 18-55 DX VR pour un peu moins de 800 euros.  Le prix est à mon goût un peu trop élevé, mais j’étais pressé de l’acquérir donc je l’ai payé au prix fort, je vous conseille d’attendre quelques mois pour l’acheter.

Les ++

* Légèreté et compacité
* Qualité des photos
* Monter en ISO
* GPS
* WIFI

Les – –
* Surexposition des photos
* Absence d’un écran tactile
* Prix élevé

PS (mise à jour 31 décembre 2015) : Maintenant après plus d’un an d’utilisation, ma conclusion n’a guère changé mais je dois ajouter qu’il faut quand même faire très attention quand on prend des photos pour ne pas avoir des photos floue à “basse vitesse” (en dessous de 1/80 avec un 35mm par exemple), sans doute à cause des 24 millions de pixels du capteur.

Si vous voulez voir des photos prises pendant mes voyages avec cet appareil photo, je vous conseille de jeter un coup d’œil sur ma galerie photo de l’ile de Madère : Photos Madère




  1. Pops

    Par contre tu pourrais nous en dire un peu plus sur l’autonomie, combien de photos on peut faire ?

    Et as-tu tester la vidéo ?

    Merci d’avance pour les réponses 😉

    • News Voyageur
      Author

      L’autonomie je m’en soucis peu, généralement je recharge mon appareil tous les jours quand je voyage. En plus j’essaye de ne pas trop multiplier les prises de vues, je n’aime pas trier ! J’essaye de ne jamais dépasser les 150 photos par jour, ce qui est déjà beaucoup non ?

      La vidéo ne m’intéresse pas donc je n’ai pas encore testé.

  2. John

    Personnellement j’ai acquis un Canon EOS T4i et j’en suis très satisfait. J’ai même été surpris de la qualité des photos prises sans flash sans grande luminosité. L’écran tacticle est très pratique.

  3. Tunimaal

    Merci pour ce retour de test. Je cherche à me trouver le bon appareil pour mon tour du Japon à pieds, donc ton retour est très intéressant. MERCI

  4. Thomas

    Bonjour, avez vous trouver une solution pour le probleme de surexpoistion des photos, j’ai le meme probleme et j ‘ai pas encore trouvé de solution.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *