Vente de billets d’avion sur internet : plus de 50% des sites web contrôlés épinglés

La commissaire européenne en charge de la protection des consommateurs, Meglena Kuneva, a communiqué aujourd’hui les résultats d’une vaste enquête lancée à l’échelle de l’UE – avec la participation de 15 autorités nationales européennes et de Norvège – sur la publicité trompeuse et les pratiques déloyales sur les sites de vente en ligne de billets d’avion.

La répression cible les sites des principales compagnies aériennes européennes, des transporteurs à bas coûts et d’autres sites Internet de vente de billets d’avion. Il ressort de l’enquête que plus de 50% de tous les sites web accusent des irrégularités, notamment au regard des indications de tarifs, des clauses contractuelles et de la clarté des conditions proposées. Dans la semaine du 24 au 28 septembre, à l’occasion de la première campagne de répression jamais engagée au niveau de l’UE dans le domaine des droits des consommateurs (coordonnée par la Commission européenne), les autorités nationales en charge de l’application des lois en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, à Chypre, au Danemark, en Espagne, en Estonie, en Finlande, en France, en Grèce, en Italie, en Lituanie, à Malte, au Portugal, en Suède et aussi en Norvège ont passé à la loupe plus de 400 sites web dans le but de contrôler leur conformité avec le droit communautaire en matière de consommation. Cette opération d’envergure s’accompagne d’une phase de régularisation au cours de laquelle les autorités contactent des compagnies aériennes et leur demandent d’apporter des modifications à leurs sites Internet ou de clarifier leur position.

La commissaire Kuneva a prévenu aujourd’hui qu’elle laisse quatre mois aux compagnies pour réagir. Outre une action éventuelle en justice, elle n’hésitera pas à citer et blâmer les compagnies qui, à l’expiration de l’échéance, n’auront pas pris les mesures nécessaires pour mettre leur site en conformité avec le droit européen.

Pour plus d’informations, consulter le site de la commission européenne.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *