Les pensées de Giacomo Leopardi

Pensée XXX

“Les hommes dénigrent toujours le présent pour faire l’éloge du passé. De même la plupart des voyageurs, durant leurs déplacements, restent amoureux de leur pays natal et le préfèrent avec une sorte de rage à tous ceux où il se trouvent. Et une fois rentrés chez eux, c’est avec même passion qu’ils placent au-dessus de leurs pays tous les autres lieux qu’ils ont visités”

Traduit de l’italien par Joël Gayraud – Editions Allia




Laisser un commentaire