Un voyageur averti en vaut deux !

Nul n’est censé ignorer la loi, l’adage est bien connu et s’applique souvent en notre défaveur. Je n’ai pas la prétention de vous faire un cours de droit, mais je vais vous faire une piqure de rappel concernant une loi européenne récemment appliquée qui pourrait en cas de retard de votre avion ou d’un refus d’embarquement, vous rembourser en grande partie votre vol.

Refus d’embarquement :

Vols jusqu’à 1 500 km : 250 euros
Vols de plus de 1 500 km au sein de l’UE et tous les autres vols de 1 500 km à 3 500 km : 400 euros
Vols non UE de plus de 3 500 km : 600 euros

Retard supérieur à 3 heures
Vols jusqu’à 1500 km : 250 euros
Vols de plus de 1500 km au sein de l’UE et tous les autres vols de 1500 km et 3500 km :  400 euros
Vols non UE de plus de 3500 km avec un retard supérieur à 4h : 600 euros

grand-avion

Évidement vous allez me dire que la démarche doit être longue et fastidieuse à faire,  que les compagnies aériennes vont tout faire pour vous décourager et que finalement c’est beaucoup de temps à perdre tout en étant pas sûr de gagner.

Dans le fond vous avez sans doute raison, mais il existe une solution pour réclamer son dû sans passer plus de 10 minutes avec un taux de réussite de plus 98%. Il existe un site sur internet qui fait vos démarches à votre place gratuitement et qui  se rémunère qu’en cas d’indemnisation : flightright.fr

Plus de 400000 passagers se sont faits aider dans leur procédure par flightright. Évidement j’espère ne jamais utiliser leur service en espérant une ponctualité sans faille des vols que je prends. Mais si un jour, je subis un retard de plus de 3 heures je suis certain que j’utiliserai avec plaisir  leur site pour réclamer ce que l’on me doit !

images

En cherchant bien dans mes souvenirs j’aurais pu faire appel deux fois à leur service mais à l’époque il n’existait pas. La première fois j’ai subi un retard de plus de 8 heures pour aller en République Dominicaine suite à un problème d’un moteur. La seconde fois pour aller Malaga (Espagne), un retard d’environ 4 heures dû à une grève le jour précédent mon vol, les passagers qui n’avaient pas pu embarquer le jour de la grève ont pris ma place et j’ai dû embarquer sur un autre avion plus tardivement dans la journée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *