Vu du RER C

J’ai toujours eu des réticences à utiliser les réseaux sociaux. Mais récemment, j’ai ouvert un compte Twitter. Et parcourant lundi dernier les derniers tweets de mes abonnements, je tombe sur ce tweet de @RERC_SNCF :

Je clique sur le lien et me voila sur le blog de la ligne C du RER. Deux jours plus tard le guide Vu du RER C est entre mes mains. Comme le dit le dicton “Les cordonniers sont les plus mal chaussés”, j’ai de nombreux guides touristique mais aucun sur l’ile de France, voila enfin une occasion excellente pour en savoir plus sur ma région.

Le guide du RER C fût une agréable surprise, je n’ai jamais été très fan des guides touristiques en particulier celui avec comme logo un backpacker et qui prend ses lecteurs pour des copains, ou bien les guides touristiques qui mettent des étoiles en fonction de l’attrait des monuments ou qui vous racontent l’histoire des pays en énumérant les grandes dates de leur histoire.

Ce guide des éditions Olimar vous propose en un peu moins de 260 pages, de découvrir le patrimoine de pas moins de 7 départements de l’ile de France à travers des balades non loin des gares du RER C. Le mot patrimoine est à employer au sens large, j’entends par là les musées, les monuments, les sites industriels et les jardins.

Le guide est aussi parsemé de témoignages de riverains ou bien d’agents de la SNCF travaillant sur la ligne C (du conducteur à l’agent commercial, en passant par le responsable de production). Mais pour moi le plus intéressant dans cet ouvrage est sa qualité iconographique. J’ai rarement lu un guide touristique avec autant de photos récentes ou bien très anciennes comme celle ou l’on voit un des premiers aéroplanes volant en Ile de France.

Inutile de vous dire que l’on apprend beaucoup de choses sur Paris et sur l’Ile de France, un exemple : Saviez-vous que la gare souterraine de l’aérogare d’Orly aurait pu être reliée avec un aérotrain à celle de Roissy ? Et que ce dernier pouvait rouler à plus de 430km/h !

Seul regret la taille du guide, le format choisi est évidement prévu pour que l’on puisse l’emporter avec soi, mais j’aurai bien aimé un ouvrage un peu plus grand pour mieux profiter de la qualité des illustrations.




Laisser un commentaire