On a visité Nigloland

Après avoir lu de nombreux avis positifs du site Tripadvisor sur le parc d’attraction Nigloland, et oui parfois je me laisse influencer par les sites de voyages sur internet, j’ai décidé le week-end dernier de le visiter en famille

Le parc Nigloland se situe à mi-chemin entre la ville de Troyes et celles de Chaumont. Pour les parisiens comptez 230 km de trajet en voiture en prenant l’A5. Le parking est gratuit, mais hélas il était en travaux et j’ai eu le droit à un embouteillage de plus d’une demi-heure avant de pouvoir me garer.

Après avoir acheté mes billets  (pour info : 31 euros par adulte, et 28 euros pour les enfants de -12 ans, gratuit pour les enfants faisant moins de 1 mètre) et les avoir présentés aux cerbères costumés de l’entrée du parc, me voila enfin dans le parc d’attraction sous un soleil de plomb et des températures estivales. Le parc Nigloland est très arboré, les manèges nombreux (39) et, détail important, on fait rarement plus de 30 minutes pour accéder à une attraction.

Tout est donc parfait dans le meilleur des mondes… Hélas non ! Aucune attraction du parc exceptée peut-être celle du donjon de l’extrême (tour de 100 mètres de haut, chute à plus 110 km en 3 secondes) ou l’Alpina Blitz un megacoaster nerveux mais un peu trop court, mérite le détour.  On s’ennuie vite.  C’est étonnant mais la majorité des manèges présentent peu d’intérêt, certes ils sont beaux (thème et cadre) et bien entretenus, mais on a rarement envie de les refaire, et parfois on regrette même de les avoir faits.

Arrivé à 11 heures, on est parti bien avant la fermeture du parc, à 17 heures pour être précis. C’est une première pour moi. Comme on n’avait pas envie de rentrer de suite à l’hôtel nous avons été faire un tour sur l’une des plages du lac d’Orient. L’eau était un peu froide mais très rafraichissante par ces températures caniculaires.

 

 

Bilan de la journée :

  • Un parc d’attraction sympathique mais dénué d’intérêt. Un rapport qualité prix moyen.
  • La découverte d’un lac qui mérite le détour.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *